L’exposition

L'emplacement idéal pour la plantation des iris barbus est un emplacement ensoleillé (au moins les ¾ de la journée), chaud et plutôt sec. A l'ombre, les iris des jardins survivent mais ne fleuriront pas ou peu.

Les iris barbus se cultivent dans toutes les régions de France. Ils sont rustiques et n'ont pas besoin de protection hivernale particulière.

Le sol

L’iris n’est pas exigeant sur la nature du sol. Un sol bien drainé, plutôt sec, convient parfaitement car un sol trop humide favoriserait la pourriture du rhizome. Les iris supportent bien le calcaire et un sol légèrement alcalin. Si le sol est trop lourd et a tendance à rester trop humide, allégez le avec un apport de sable ou du terreau horticole.

N’apportez pas de fumier frais au pied des iris.

La plantation

La plantation du rhizome à racines nues se fait en plein été de juillet à septembre pour les iris barbus, dès réception de vos plantes. Dans les régions les plus froides, ne tardez pas pour que le rhizome puisse faire de nouvelles racines avant l'hiver. Espacez chaque rhizome de 40 cm environ.

Si votre iris a été acheté en pot, il peut être planté en plein sol du printemps à l’automne.

Préparez le sol en désherbant la zone et retournant la terre. Vous pouvez prévoir l'incorporation de compost bien décomposé. Celui-ci nourrira les iris et améliorera en outre la structure et le drainage des terres les plus argileuses.

Creusez un trou assez large et profond pour pouvoir bien recouvrir les racines de terre. Il est important que le rhizome affleure à la surface du sol. Il ne doit pas être planté dans une cuvette. En terrain argileux ou humide, le rhizome sera même laissé surélevé sur une légère butte. Tassez le sol pour faire adhérer la terre aux racines et arrosez régulièrement après la plantation.

Pensez à étiqueter vos variétés dès ce moment. Arrosez si besoin 2 à 3 fois jusqu'à la reprise de la végétation (nouvelles feuilles).

L’entretien

Désherbez régulièrement par arrachage ou binage superficiel en prenant soin de ne pas blesser les rhizomes. Les mauvaises herbes font de l'ombre aux rhizomes et peuvent retenir l'humidité autour des pieds.

Coupez et ramassez régulièrement les feuilles sèches. Coupez les fleurs fanées, puis toute la tige florale quand toutes les fleurs auront fini de fleurir. Cela évite de fatiguer le pied d’iris par la formation de graines.

En mars, puis éventuellement après la floraison, donnez de l'engrais pauvre en azote pour favoriser la floraison (NPK 3-6-12 par exemple).

L’iris n’aime pas l’humidité stagnante et supporte très bien la sécheresse. Ils apprécieront toutefois des arrosages estivaux si le temps est chaud et sec de façon prolongée.

La multiplication

Tous les 4 à 5 ans environ, divisez les touffes qui deviennent trop denses (les rhizomes se chevauchent) entre juillet et septembre. Soulever la motte assez profondément en prenant soins des racines à l’aide d’une fourche. Divisez les rhizomes et gardez les plus beaux. Coupez les feuilles à moitié et replanter immédiatement dans un sol préparé en espaçant bien chaque rhizome. Arrosez.